samedi 1 octobre 2016

Du sang sous les collines, Un circuit explosif, Marie-Bernadette Dupuis


Lecture dans le cadre des challenges : 



Les corps d'un couple de marginaux ont été retrouvés dans un souterraine proche d'Angoulême !

Nouvelle recrue à la gendarmerie, Maud Delage est chargée d'enquêter sur ce double meurtre avec l'appui de ses collègues Irwan et Xavier qui ne sont pas indifférents à ses charmes.

Bientôt, de nouveaux crimes surviennent. Maud elle-même est en danger. Jusqu'où est-elle prête à aller... pour ne pas être la prochaine victime ?


Avant de parler de deux enquêtes proprement dites, il est nécessaire de d'abord relever la grossière erreur de la quatrième de couverture qui présente l'enquêtrice comme gendarme alors qu'elle fait en réalité partie de la police. Une preuve que les maisons d'édition se moque de leurs lecteurs, une telle erreur est inadmissible et l'avis va obligatoirement en tenir compte.

Ce premier tome des enquêtes de Maud Delage, jeune inspectrice bretonne mutée récemment en Charente comporte deux volets : Du sang sous les collines, suivie d'une autre enquête : Un circuit explosif. Ces deux enquêtes se déroulent dans la région d’Angoulême où est situé le commissariat.

La première enquête débute lorsque la jeune chienne d'un retraité, qui promène ses deux chiens, lui ramène une partie de main. D'une maison proche, l'homme alerte la police qui ne tarde pas à découvrit les corps d'un jeune couple de marginaux dans une carrière souterraine dont la région est truffée. Grâce à un sac resté sur place les morts sont immédiatement identifiés.

Commence alors une enquête de routine auprès des proches des victimes et des habitations jouxtant le lieu de la découverte, par la jeune inspectrice et ses deux collègues. Une enquête qui met du temps à se développer l'auteure prenant largement le temps de nous décrire les endroits pittoresques de la ville et de la région.

Suite aux interrogatoires des relations du jeune homme décédé, largement entrecoupés par un je de séductions romantiques entre l'inspectrice et ses deux collègues masculins, s'oriente vers la piste très classique d'un règlement de compte entre dealers. Une enquête des plus banales qui prend vite fin avec l'accident mettant fin à la vie de deux des suspects. Le dossier est classé, une affaire rondement menée, pas vraiment car... trois mois plus tard lors du Festival de la BD un indice met l'inspectrice sur une autre piste. A partir de là tout va très vite et le coupable est mis hors d'état de nuire.

C'est la première incursion de l'auteur dans l'univers du policier et cela s'en ressent, l'enquête n'a rien d'original, on relève lors de la datation des meurtres une très grossière erreur, et les policiers ne sont pas assez fouillés.

La deuxième enquête débute sur l'explosion d'une voiture ancienne lors du spectacle du Circuit des Remparts. Manifestation à laquelle assiste Maud Delage. Un mécanicien proche de la jeune femme dans la foule lui affirme que le feu s'est trop rapidement propagé pour être naturel. Commence alors les mêmes procédures d'enquêtes : interrogatoires, perquisition de la maison de campagne de la riche victime.

L'enquête prend la m^me voie que la précédant, piétine et les morts se succèdent sans vraiment de piste valable. Des mots épinglés sur les victimes font penser à une machination bien que le trio n'y croit pas. Les personnes interrogées semblent cacher des informations.

Une deuxième fois c'est un tout petit détail qui va mettre les enquêteurs sur la bonne voie. Et l'on va avoir encore une fois un dénouement très rapide, sans qu'il y ait eu sur le fond une enquête digne de ce nom, malgré qu'elle soit plus travaillée que la précédente.

Si les relations « guimauves » se poursuivent entre les inspecteurs, les personnages prend tout de même un peu plus d’épaisseur que précédemment. La découverte de la région se poursuit, et lon a encore le droit à des descriptions, certes intéressantes, mais qui prennent trop le pas sur l'enquête proprement dite.

Une lecture divertissante grâce à un style de l'auteure entraînant. Mais au niveau du fond, le coté policier, il y a du travail à effectuer, espérons que les prochaines enquêtes de Maud soient plus travaillées et que l'auteure se consacre à l'essentiel au lieu de se disperser.



1 commentaire:

Licorne a dit…

Merci de cette chronique ! J'ai le" cachot de hautefaille" de cette auteur dans ma pal ... il faudra que je le sorte !