jeudi 27 novembre 2014

Les Compagnons du Chaos - Luke Scull




Les Seigneurs Mages ont renversé les dieux. Depuis, le monde a changé. Ces tyrans aux pouvoirs démesurés ont besoin de magie brute, produite par les cadavres des dieux déchus. Une guerre dévastatrice menace d'embraser tout le continent. Davarus Cole est un jeune homme rebelle et vantard s'imaginant très bien en élu destiné à renverser le Seigneur Salazar, qui règne sans partage sur la cité de Dorminia. Il va croiser la route de Brodar Kayne, un vieux guerrier des Highlands qui fuit lui-même un autre Seigneur Mage, le Shaman. Si leurs chemins se séparent bien vite, ils vont néanmoins tous les deux se retrouver entraînés dans une lutte acharnée contre Salazar, chacun à leur façon : Cole se fait capturer par la milice du tyran et se voit contraint d'embarquer sur un navire qui semble condamné d'avance tandis que Brodar Kayne accompagne une mission de sabotage destinée à priver Salazar de magie. Mais le Seigneur Mage n'est pas sans fidèles serviteurs : parmi eux, Barandas, un homme bon et droit bien conscient des exactions de Salazar... mais déterminé à défendre les intérêts de son maître. Et les menaces qui pèsent sur lui sont nombreuses : la Dame Blanche espère elle aussi imposer son joug sur les terres du tyran. 


Dans un monde Où les dieux ont été exterminés par des mages aux pouvoirs incommensurables, l'auteur nous fait pénétrer dans une high-fantasy teintée d'une pincée de dark-fantasy et d'une once de sword and sorcery.

Dans un conflit qui oppose un mage tyran à une mage désireuse de libérer Dorminia du joug que celui-ci exerce sur la population, l'auteur nous entraîne, au travers d'un récit épique, dans une fantasy à l'intrigue des plus classique, à savoir sauver le monde d'un grand méchant. Si l'intrigue est basique, l'originalité du roman vient de son univers où apparaissent mystérieusement, par sa magie décadente et des personnages plutôt détonants.

C'est donc dans un univers plutôt sombre, qui vit en sursis que l'auteur nous invite à suivre un groupe de héros, ou plutôt d'anti-héros plus précisément .

Des protagonistes principaux à la personnalité torturée, loin des habituels héros qui hantent habituellement le genre. Des personnages qui ont vécus pour la plupart et dont l'auteur nous distille à merveille leur côté sombre et qui ajoutent un plus à l'atmosphère particulière qui se dégage tout au long du récit. Si l'intrigue est assez basique, l'auteur nous entraîne dans un récit bien ficelé, même si l'on peut parfois reprocher que certains rebondissements soient un peu trop prévisible.

Le système de magie s'avère plutôt original dans un monde où les lanceurs de sorts sont peu nombreux et où chacun d'eux ayant rencontré un problème lors d'incantation et qui ne les rend pas aussi invulnérables que ne nous laisse entendre la lecture de la quatrième de couverture.

Malgré quelques longueurs qui émaillent la première partie du roman, la dynamique est bonne, l'auteur nous distillant par petites doses et tout au long du récit des informations permettant au lecteur de mieux appréhender le monde et les personnages qui ne ralentissent pas la lecture dans la seconde partie.

Dans un récit où foisonnement batailles, suspense, complots et trahisons l'auteur nous offre un premier tome hors normes, épique et passionnant qui ne peut que plaire aux adeptes du genre.





1 commentaire:

Boo a dit…

Je l'ai dans ma bibliothèque depuis un moment déjà...
Merci pour ton avis, il me donne envie de l'en sortir ! :)